Factoring : définition de l'affacturage

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Vous craignez les impayés ? Confiez vos créances commerciales à un tiers !

En cédant vos créances à une société d'affacturage (factor), vous vous assurez d'encaisser leurs règlements, du moins en partie.

Le factoring

Selon la Banque de France, l'affacturage est « l'opération de factoring qui consiste en un transfert de créances commerciales de leur titulaire à un factor qui se charge d'en opérer le recouvrement ». La société de factoring peut régler par anticipation tout ou partie du montant des créances transférées.

Dans la pratique, le factoring fait intervenir trois protagonistes :

  • L'entreprise qui détient des créances sur sa propre clientèle, et les transfère à la société d'affacturage.
  • La société d'affacturage (ou factor) qui achète les créances transférées et fournit à son client un certain nombre de services suivants (financement, prévention du risque d'impayé, gestion du compte client).
  • L'acheteur (le client du client).
Principe de l'affacturage

Lire l'article Ooreka

Pourquoi opter pour le factoring ?

Garantie contre les impayés

Les sociétés d'affacturage proposent aux entreprises de les protéger en cas de défaillances de leurs clients.

Lorsqu'un client s'avère insolvable, l'entreprise récupère la majeure partie de la créance (entre 80 et 90% du montant), grâce à la garantie-crédit souscrite auprès du factor.

Gestion du compte clients

Le factor gère à votre place les comptes clients que vous lui confiez : relance, recouvrement des factures, imputation des règlements, tenue du compte et action en contentieux.

Mieux, il les place sous surveillance via une veille de leur santé économique et financière.

Financement

Le factor rachète vos factures. Vous encaissez tout ou partie des créances arrivées à échéance sous 24 ou 48 heures par virement. Vous ne subissez plus de décalage de trésorerie.

Le factor accompagne le développement du poste client et celui de votre entreprise.

Le plafond du financement n'est pas limité. Un montant minium annuel à recouvrir est exigé.

Factoring et image de l'entreprise

Le recours à un factor ne modifie en rien les relations que l'entreprise entretient habituellement avec son environnement :

Avec ses clients

Contrairement à des idées reçues, l'image de votre entreprise ne souffre pas du recours au factoring, qui s'impose de plus en plus comme un outil favorisant une gestion saine de la trésorerie. En cas de doute, vous pouvez cacher à vos clients votre décision de travailler avec une société d'affacturage via un contrat garantissant la confidentialité.

Avec sa banque

Une entreprise utilise les services d'un factor pour bénéficier d'une avance de trésorerie voire se décharger des tâches administratives liées à la gestion du poste clients. En aucun cas, ce recours ne peut perturber les relations qu'elle entretient habituellement avec sa banque, ni l'empêcher de recourir aux produits bancaires traditionnels.

Elle peut, par exemple, combiner la prestation d'un factor et une ligne d'escompte, négociée avec sa banque.

Les banques disposant de filiales, sociétés d'affacturage, orientent souvent elles-mêmes les entreprises vers ce service de financement.

Avec le factor

Le factor finance une partie du poste client, prend en charge le recouvrement des créances mais ne s'immisce pas dans la relation commerciale que l'entreprise entretient avec son client. Il se contente de lui fournir des informations recueillies via la veille économique et financière qu'il mène. Ces données peuvent évidemment influencer la politique commerciale, mais l'entreprise reste seule juge de l'usage qui en est fait.

La relation entre l'entreprise et le prestataire est régie par le contrat de factoring qui fixe les modalités d'échanges d'information, le mode de paiement des avances, etc.

Il exite 4 types de factoring : l'affacturage confidentiel, l'affacturage non géré, la subrogation et l'affacturage import-export.

Quand avoir recours au factoring ?

Les entreprises ont intérêt à signer un contrat de factoring pérenne afin d'être en position de force pour négocier avec la société d'affacturage (factor).

Chaque phase de développement d'une entreprise est concernée :

  • À la création : Le factor pallie d'éventuels défauts de trésorerie ou une insuffisance de crédits bancaires.
  • À la maturité : L'entreprise, en confiant la gestion de son poste clients à un factor, se protège contre les impayés, se libère de tâches administratives contraignantes et profite d'une gestion saine de sa trésorerie pour financer sa croissance et développer encore son chiffre d'affaires.
  • Lors d'un développement à l'international : Le factor l'accompagne que ce soit pour garantir le paiement de clients étrangers ou gérer ses importations.

La veille financière, un outil contre les impayé

La relation entre une entreprise et son factor est basée sur la surveillance que le second fait des clients de la première. Cette veille financière dure autant de temps que le contrat.

Aussi dans la rubrique :

Types et avantages

Sommaire